Bible Truth Examiner

Articles en Français

LA JUSTIFICATION PAR LA FOI

 

Sauf indications contraires, toutes les références bibliques sont tirées de la LSG.

 

 

« Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu

par notre Seigneur Jésus Christ. »

Romains 5: 1

 

 

CEUX QUI sont devenus justifiés par la foi ont reçu et expérimenté une grande bénédiction de Dieu et de Christ. Cette condition est aussi censée encourager l'individu à la consécration [Voir notre article intitulé Consécration chrétienne].

 

 

Définition de la Justification

 

Être justifié implique l'une de ces deux pensées :

 

(1) Être déclaré ou prouvé comme étant juste,

(2) Être rendu juste.

 

Les Écritures utilisent ce terme principalement dans le second sens. De ce point de vue, les pensées principales dans le mot justification sont les suivantes :

 

(1) La justice, ou un principe droit,

(2) Quelque chose en désaccord avec ce principe — qui n’est pas à la hauteur de ses exigences,

(3) La conduite de la personne ou de la chose déficiente jusqu'à la norme ou le principe juste.

 

Une balance à deux plateaux peut illustrer ceci. D'un côté, un poids représenterait la Justice ; de l'autre, un poids représentant l'obéissance humaine, qui serait trouvé égal pour équilibrer la Justice. Tous les humains sont plus ou moins déficients en cela, et la carence doit être compensée en y ajoutant quelque chose afin de la justifier ou de l'équilibrer.

 

Pour appliquer plus particulièrement cette illustration, considérons Adam comme ayant été créé parfait, à l'image de Dieu (Genèse 1: 26, 27). Mais par le péché, il est tombé sous la sentence de mort de Dieu, comme n'étant plus au niveau de la norme divine. Dès lors, sa postérité est « né dans l'iniquité, conçu dans le péché. » Aucun membre de la race d'Adam ne peut se mesurer à la norme de la perfection, par conséquent, tous sont condamnés devant la barre de la justice divine. Tous ont besoin de justification devant Dieu, s'ils souhaitent revenir en relation d'alliance et de communion avec Lui et gagner la vie éternelle.

 

Dans Son grand amour, (Jean 3: 16,17) Dieu a envoyé Son Fils dans le monde — « la parole a été faite chair » (Jean 1: 14) — qui, étant « saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs » (Hébreux 7: 26), a pu comme l'homme Christ Jésus se donner lui-même en prix de rançon, en prix correspondant (1 Timothée 2: 6) pour Adam et la race tout entière dans ses reins quand il a péché. Ainsi, Jésus peut satisfaire, compenser, ce qu’il manque devant la Justice Divine, pour les péchés de Son peuple de l'Âge de l’Évangile dans cet âge, et pour les péchés du monde dans l'Âge millénaire (1 Jean 2: 2).

 

 

Les Deux Étapes de la Justification par la Foi

 

Certaines conditions doivent être remplies pendant l'âge de l’Évangile, afin d’obtenir les bienfaits du sacrifice en rançon de Christ, dont le premier est la justification par la foi — devenir justifié à l’essai. Le terme justification à l’essai se réfère à la condition de celui qui a reçu une imputation considérée comme telle du mérite de la rançon du Christ.

 

Certaines conditions doivent être franchies pour entrer dans cette position bénie.

 

La première,

(1) La repentance envers Dieu (2 Corinthiens 7: 10), qui se compose de deux parties :

 • La première partie concerne le péché. Les parties d’une vraie repentance quant au péché sont : (a) la conviction intellectuelle du péché, (b) la tristesse de tout cœur envers le péché, (c) la haine du péché, (d) l'abandon du péché, (e) la confession des péchés, (f) la réparation des péchés et (g) l'opposition au péché.

 • La deuxième partie concerne la justice. Les parties d’une vraie repentance quant à la justice sont : (a) l'amour pour la justice, (b) la pratique de la justice et (c) la lutte pour la justice.

 

La deuxième étape est :

(2) La foi en Jésus comme Sauveur (Romains 3: 26), qui se compose également de deux parties :

 • La première partie est l'appréciation mentale, dont les trois ingrédients sont : (a) la connaissance, (b) la compréhension et (c) la croyance au Seigneur Jésus-Christ comme Sauveur.

 • La deuxième partie est la confiance du cœur, dont les trois ingrédients sont : (a) l'assurance complète, (b) l'appropriation et (c) la réactivité quant au Seigneur Jésus-Christ en tant que Sauveur.

 

Bien que toujours imparfaits, ceux qui ont franchi ces deux étapes, sont comptés par Dieu comme justes ou droits. Cette justification considérée comme telle, ou justification par la foi, se poursuit aussi longtemps que la foi dure et qu’elle est soutenue par des efforts pour vivre une vie juste et pour vaincre le péché en soi au mieux de leur capacité. Si la foi et l'obéissance cessent, la justification cesse d'être imputée.

 

 

Deux Piliers Fondamentaux de la Justification

 

De nombreux débats ont été menés au cours des années passées parmi les chrétiens quant à la base de notre justification. Certains prétendent que l'on est « justifié par la foi », d'autres que nous sommes « justifiés par les œuvres ». Bien que de nombreux versets puissent être cités pour appuyer l'un ou l'autre des arguments, nous répondons que la justification n'est fondée sur aucun des deux. Bien que la foi joue un rôle essentiel dans la justification, elle n'a aucun mérite propre par lequel on puisse se rendre juste devant Dieu. C'est par la foi, comme d’un instrument par lequel on peut devenir justifié. Les œuvres ont aussi une part importante dans la justification, en particulier pour les consacrés, car dans la consécration Dieu attend des œuvres pour démontrer la vitalité de notre foi (Jacques 2: 18). Mais les œuvres ne peuvent pas nous rentre justes devant Dieu. Au mieux, elles sont simplement imparfaites (Romains 3: 23).

 

Le fondement de la justification par la foi se compose de deux piliers : la grâce de Dieu et le sacrifice en rançon du Seigneur Jésus Christ (Romains 3: 24 , Hébreux 2: 9). Sans ces deux piliers, aucune foi ou bonne œuvre ne peut avoir de signification. Considérons ces piliers fondamentaux :

 

(1) Premièrement, nous sommes justifiés par la grâce de Dieu. Dieu a créé le Père Adam et l'a mis à l’épreuve pour la vie, mais Adam a chuté dans le péché, lui et sa race ont été justement condamnés à mort. Dieu a prévu la chute d'Adam, et bien qu'Il n'eût nullement l'obligation de relever l'humanité, Il eut compassion et développa un Plan qui fournit la rédemption pour Adam et sa race.

(2) Deuxièmement, nous sommes justifiés par le sacrifice en rançon de Jésus-Christ. La mort de Jésus a payé la peine pour le Père Adam, afin que finalement tous — l'Église dans l'Âge de l’Évangile et le monde dans l'Âge Millénaire — aient le privilège d'être libérés de la condamnation du péché et qu’ils aient l'occasion de gagner la vie éternelle.

 

 

Les Bénédictions de la Justification par la Foi

 

Ceux qui deviennent « justifiés par la foi » reçoivent de nombreuses bénédictions, dont le pardon de leurs péchés et l'imputation du mérite de Christ. Au lieu d'être en inimitié avec Dieu, ils ont la paix avec Lui. Ils deviennent Son ami et jouissent de la communion avec Lui.

Si l'on continue à maintenir notre justification par la foi, Dieu fournit toute l'aide nécessaire pour grandir dans la connaissance et l'appréciation de la justice, et être purifié des souillures de la chair et de l'esprit par la Parole de Dieu (2 Corinthiens 7: 1).

 

 

Justification Réelle dans l'Âge Millénaire

 

Pendant le règne millénaire de Christ sur terre, Satan sera totalement lié afin de ne plus pouvoir tromper les nations (Apocalypse 20: 1-3). Dieu répandra Son Esprit sur toute chair (Joël 2: 28). La Semence d'Abraham, Christ et Son Église, bénira toutes les familles de la terre de la connaissance de la Vérité et d’une occasion de se rétablir à l'image de Dieu telle qu’elle était représentée dans le père Adam. Elles auront aussi l'avantage des expériences de la chute et d’en être rétablies.

 

Pendant cet âge, il n'y aura plus de justification à l’essai, car le peuple ne recevra pas l'imputation considérée comme telle du mérite de la rançon de Christ. Au lieu de cela, le mérite de la rançon de Christ lui sera appliqué. Cette application du mérite de la rançon de Christ en sa faveur lui accordera le pardon de ses péchés, et ainsi annulera sa condamnation adamique. Ainsi les non-élus seront réveillés de l'état de mort et mis à l’épreuve pour la vie éternelle.

 

La justification du Millénium nécessitera toute cette période pour être menée à bien. Le peuple n'atteindra pas la perfection humaine instantanément, mais peu à peu, au fur et à mesure qu’il exercera la foi et l'obéissance. La foi millénaire ne sera cependant pas une foi aveugle telle que celle que nous devons maintenant exercer, car la preuve sera alors convaincante pour tous. Tous seront témoins des effets de la malédiction se dissipant graduellement, et des bénédictions opposées se répandant partout. Mais ils devront obéir complètement aux enseignements et arrangements du Millénium afin d'obtenir la justification dans sa plénitude. Alors que la foi est l'instrument qui justifie dans cet âge, l'obéissance et les œuvres seront l'instrument justifiant dans l’âge prochain. Jésus et l'Église guériront le peuple de la malédiction et ils lui accorderont le rétablissement en lui donnant le mérite humain parfait de Jésus — la vie parfaite, des corps parfaits, le droit de vivre et les droits de la vie.

 

A la fin du Millénium, la foi et l'obéissance s'exerceront dans tous les détails, tous les effets de la malédiction auront alors été détruits, et tous les êtres vivants seront parfaits physiquement, mentalement, artistiquement, moralement et religieusement — ils auront regagné tout ce que le père Adam avait reçu à sa création, et qu’il perdit par sa désobéissance.

 

Retour à la page

d' Articles Principaux

Contact Us