Bible Truth Examiner

Articles en Français

LA CONSÉCRATION DU CHRÉTIEN

 

Sauf indications contraires, toutes les références bibliques sont tirées de la LSG.

 

« Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme

un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. »

Romains 12: 1

 

LA CONSÉCRATION À Dieu est l'un des plus grands privilèges qu'un être humain puisse posséder. D’après notre texte, nous pouvons définir la consécration comme une séparation du commun et de l’ordinaire, et un engagement envers Dieu. Nous pouvons confirmer cette définition en considérant des personnes consacrées. À l’époque de l'Ancien Testament, Israël était consacré à l'Éternel en étant séparé des païens et en entrant dans une relation d'alliance avec Lui. Les Lévites étaient consacrés à Dieu par leur séparation des Israélites ordinaires et par leur engagement total envers Lui (Nombres 8: 16). Les Sacrificateurs à leur tour étaient distingués des Lévites ordinaires et plus étroitement engagés envers Dieu, car ils devaient exécuter des sacrifices.

 

Dans le Nouveau Testament, nous avons des exemples en Jésus (Hébreux 10: 7, 9), les Apôtres ainsi que d'autres, qui se séparèrent des activités courantes et ordinaires de la vie pour se livrer pleinement à Dieu et à Son service. Des éléments consacrés confirment eux aussi notre définition. Le Sabbat a été séparé du reste de la semaine et consacré au Seigneur. Les vases du sanctuaire étaient séparés des vases ordinaires dont se servaient les Israélites et ils n'étaient utilisés que dans les services du tabernacle et du temple. On définit parfois à tort la consécration comme l'absence de péché, comme le prouve 1 Jean 1: 8 : « Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n'est point en nous. »

 

Nous poursuivrons en nous posant un certain nombre de questions relatives à la consécration et en y répondant à l'aide de passages pertinents des Écritures. Tout d'abord : qui sont invités à se consacrer ? Nous répondons : Ni le monde, ni aussi ceux qui sont déjà consacrés, mais les justifiés, les « frères » de notre texte. Ceux qui sont déjà consacrés sont invités à se consacrer seulement dans le sens de reconsidérer leur consécration quotidiennement, comme un saint bien-aimé l’enseignait sur son lit de mort : « Renouvelle quotidiennement ton alliance de consécration et cherche chaque jour à la mener à bien ».

 

 

En Quoi Consiste la Consécration ?

 

Elle consiste avant tout à livrer notre tout humain à Dieu et à prendre Sa volonté au lieu de la notre. Pour ce faire, il faut accomplir les sept étapes suivantes :

 

• la mort à soi-même (Matthieu 16: 24) et au monde (Marc 10: 37-39),

• la méditation de la Parole de Dieu (Psaume 119: 97, 2 Timothée 2: 15),

• la vigilance et la prière en harmonie avec la Parole de Dieu (Matthieu 26: 41, Colossiens 4: 2),

• la propagation de la Parole de Dieu (2 Timothée 4: 2),

• la mise en pratique de Sa Parole (Jacques 1: 22),

• la souffrance par loyauté à la Parole de Dieu (2 Timothée 2: 12).

 

Y a-t-il plusieurs sortes de consécrations ? Oui, elles sont de deux sortes. La première est la consécration à la mort. Ce type de consécration n'est possible qu'au cours des âges de la foi, pendant que les conditions dans le monde favorisent le mal et les méchants.  La consécration dans ces conditions implique le sacrifice, déposer notre vie jusqu'à et dans la mort. Le second type est la consécration à la vie. Cette consécration sera accessible dans l'Âge Millénaire, lorsque les conditions seront favorables à la justice et envers les justes. La consécration signifiera alors l'obéissance en accomplissant la volonté de Dieu, mais le changement de  conditions n'impliquera pas de sacrifice. L’obéissant gagnera alors peu à peu la vie, jusqu’à la perfection humaine. Les récompenses seront cependant plus grandes pour ceux qui accomplissent fidèlement leur consécration pendant les âges de la foi, en raison de la nature plus difficile de la consécration alors que le péché va grandissant.

 

 

Quels Sont les Attributs de la Consécration ?

 

En utilisant le mot « vivant » dans notre texte, c'est-à-dire énergique, l'Apôtre indique le pouvoir comme un attribut du caractère. Par le mot « saint » il indique l'amour, car l'amour est le véritable esprit de la sainteté. Par le mot « agréable » il indique la justice, car c'est le mérite de notre Seigneur Jésus qui nous rend justes ou droits aux yeux de Dieu, qui nous rend agréables à Lui. Et par le mot « raisonnable » il indique la sagesse. Nous voyons ainsi dans ce texte de consécration les mêmes quatre grands attributs de caractère que ceux que Dieu possède.

 

Pourquoi devrions-nous nous consacrer ? Parce que nous devons notre tout à Dieu (Matthieu 22: 37), car Il est Celui qui nous a fait vivre et qui a pris des dispositions pour notre rédemption. Notre consécration honorera Dieu (1 Pierre 4: 11). Elle nous élèvera ainsi que d'autres (1 Corinthiens 6: 9-11), et elle vaincra le mal (Romains 12: 19-21).

 

 

Comment la Consécration est-elle Produite et Réalisée ?

 

Une consécration convenable n'est pas produite par la peur du châtiment, ni par le désir de l'approbation des autres ou dans l’espoir d’une récompense, mais par la reconnaissance et l'appréciation des « compassions de Dieu », c'est-à-dire de Ses faveurs passées. Une considération de ces choses éveillera la foi et l'amour chez ceux qui possèdent une bonne condition de cœur. Elle se réalise par la fidélité en marchant dans les pas du Maître, en accomplissant les étapes énumérées ci-dessus.

 

Quand et où la consécration doit-elle être faite, et combien de temps doit-elle durer ? Elle doit être faite dès que nous en avons évalué le coût (Luc 14: 27, 28). Elle ne devrait pas être faite au vu des autres, mais seul avec le Seigneur. Elle doit durer éternellement.

 

 

De quelle Manière la Consécration doit-elle être Symbolisée ?

 

Elle ne doit pas être symbolisée par l’aspersion, ni par le versement d’un liquide, mais par l’immersion. En arrosant, il n'y a pas le symbole d'un ensevelissement dans la mort et d'un réveil en nouveauté de vie (Romains 6: 4). Elle ne peut normalement pas non plus être symbolisée en versant de l’eau, à moins d'en verser suffisamment sur le baptisé pour le couvrir complètement, ce qui serait normalement impraticable. Ce n’est que dans l’immersion qu’un ensevelissement et un réveil symbolique sont trouvés.

Par quoi le véritable esprit de consécration est-il vaincu ? Par les trois grands ennemis du chrétien — le monde, la chair et le diable — qui cherchent à saper notre consécration par le péché (Hébreux 3: 13 ; Hébreux 12: 1), l'erreur (1 Timothée 6: 20, 21), l'égoïsme (Romains 8: 13) et l’esprit mondain (Jacques 4: 4).

 

 

Quels sont les Avantages de la Consécration ?

 

Les bienfaits de la consécration sont nombreux, les cinq plus grands sont les suivants :

 

(1) Le privilège de la communion avec Dieu, avec Christ et avec les frères (1 Jean 1: 3 ; 1 Corinthiens 1: 9 ; 1 Jean 1: 7). Quelle bénédiction que cette communion !

 

(2) La compréhension précieuse que nous obtenons du caractère de Dieu, de Jésus et de nos frères chrétiens. Jésus nous a enseigné (Matthieu 5: 8) : « Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu ».  Dans la vie présente, nous voyons Dieu avec les yeux de la foi, par la connaissance de la vérité, nous pouvons ainsi Le comprendre dans Sa perfection absolue en sagesse, en puissance, en justice et en amour. Les classes élues auront le privilège de voir le Père céleste face à face, les yeux dans les yeux. Juste après la connaissance du caractère saint, noble et grand de Dieu, nous avons un aperçu du caractère de Jésus, qui est à la ressemblance de celui du Père. En outre, nous avons le privilège de Le contempler, non seulement comme Celui qui est « plein de grâce et de vérité » (Jean 1: 14), mais aussi comme Celui qui est à la droite du Père, dans la majesté et la beauté de la nature divine. Après Dieu et Christ, nous avons nos frères, dont nous avons le privilège de découvrir le caractère.

 

(3) Elle nous prépare pour notre fonction future, quelle que soit la place que nous occuperons dans le Royaume. Quelle bénédiction de savoir que Dieu traite avec nous et qu’Il nous prépare pour un service futur !

 

(4) Elle nous procure  une vie meilleure maintenant. Quelle vie peut égaler la vie des consacrés maintenant ? Même si nous abandonnons certaines bonnes choses personnelles et le monde dans la consécration, nous recevons au centuple, même ici et maintenant dans cette vie (Marc 10: 30).

 

(5) Le dernier avantage que nous mentionnerons sur la consécration est la gloire à venir, le privilège béni de participer à l’avancement des desseins de Dieu dans l'avenir, dans la succession sans fin des Âges à venir, au fur et à mesure que Dieu développe diverses parties de l'univers, l'une après l'autre, par le Christ. Les bienfaits que notre Père céleste accordera sont grands et glorieux. « Ce sont des choses que l'œil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment. » (1 Corinthiens 2: 9) !

 

Quand nous considérons ces bienfaits que Dieu accorde, nos cœurs crient : « Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu'il agrée ! » En anticipant toutes ces gloires, puissions-nous mobiliser toutes les énergies de notre cœur, de notre esprit, de notre corps, de notre âme pour attribuer tout ce qui est bon à Dieu et faire tout ce que nous pouvons de bien pour Dieu, pour Christ et pour les frères ! Que toute louange, toute gloire et tout honneur soient à Dieu et à l'Agneau assis avec Lui sur Son trône, Lui qui a été un vrai vainqueur !

 

Retour à la page

d' Articles Principaux

Contact Us