Bible Truth Examiner

Articles en Français

LE CHRÉTIEN ILLUSTRÉ PAR UN ARBRE

 

Sauf indications contraires, toutes les références bibliques sont tirées de la LSG.

 

« À cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu,

à la vertu la science (connaissance, Darby), à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété, à la piété l'amour fraternel, à l'amour fraternel la charité. »

2 Pierre 1: 5-7

 

 

Apparemment, Dieu a tout mis en place dans la nature pour illustrer de grandes vérités spirituelles. Ainsi, la nation d'Israël est symbolisée à plusieurs reprises par un cep de vigne dont le seul but est de porter des fruits. Mais, dans son ensemble, elle n'a pas produit de fruits (Matthieu 21: 43). La chrétienté a commis la même erreur en ne reconnaissant pas que le but premier du chrétien est de porter les fruits de la sainteté (1 Thessaloniciens 4: 3).

 

La vraie vigne est Christ et les branches sont des chrétiens entièrement consacrés à Dieu, qui s'efforcent de cultiver les fruits de la sainteté. Parce que Jésus avec ses disciples suivaient cette voie, Il pouvait dire : « Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron » ; « Je suis le cep, vous êtes les sarments » (Jean 15: 1, 5).

 

 

Un Arbre Planté Près d’un Courant d'Eau

 

L'arbre décrit dans le Psaume 1: 1-3 se réfère au chrétien individuellement. Généralement, un arbre planté près d’un courant d'eau se porte bien parce qu'il absorbe de l’eau à profusion. Le même arbre transplanté dans un désert dépérirait rapidement par manque d'eau. Il en est de même pour le chrétien. Il ou elle ne peut que grandir spirituellement en ayant accès aux sources de l'eau de la vérité, les livres de la Bible. Plus il absorbe de vérités et les met en pratique, plus il gagne de vitalité.

 

Un arbre commence par une graine, et celle-ci doit être semée dans un terrain bien préparé. Dans la parabole du semeur (Matthieu 13: 3-8), notre Seigneur parle des différentes sortes de sols. Il dit que la bonne terre était « un cœur honnête et bon » (Luc 8: 15). Préparer le sol c’est reconnaître que nous sommes pécheurs et que nous avons besoin d'un Sauveur. Puis, la foi en Dieu par Jésus se développant, nous devenons justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu. Nous sommes prêts à recevoir la semence dans notre cœur, la parole du Royaume. Ainsi le sol dans lequel la graine est semée est l'esprit et le cœur justifiés.

 

Comparons maintenant les différentes parties de l'arbre avec les différentes étapes du développement d'un chrétien telles quelles sont décrites dans 2 Pierre 1: 5-7 :

 

 

La Racine de la Foi

 

Dans la racine d'un arbre, les radicelles sont d'abord petites et délicates, mais elles poussent et se propagent dans toutes les directions. De même, la foi d'un chrétien commence petite, mais finit par grandir et se propager. La racine d'un arbre a deux fonctions :

 

(1) Elle s’ancre dans le sol, mais son emprise initiale est très faible, de sorte que même un enfant

pourrait l’arracher. En revanche, quand l'arbre est grand, même beaucoup d'hommes forts ensemble seraient incapables de le déraciner. Il en est de même de la foi chrétienne. D'abord elle est petite et pourrait être facilement détruite, si elle ne bénéficiait pas des soins de notre Seigneur. Mais peu à peu elle se développe et peut résister à tous les assauts de l'ennemi.

 

(2) Elle absorbe l'eau et d'autres éléments du sol utiles à la croissance de l'arbre. Le chrétien

reçoit la vérité de la Parole de Dieu par sa foi, et de même que la sève de la racine lui permet d'absorber l'eau et d'autres éléments, le saint Esprit permet à sa foi d'absorber l'eau de la vérité. De plus, de même que la sève nourrit les autres parties de l'arbre, ainsi le saint Esprit développe et renforce toutes les autres grâces.

 

 

Joignez à Votre Foi la Vertu

 

Lorsqu'une graine est semée et qu’elle prend racine, personne n'en a conscience, mais quand la racine pousse, qu’une tige apparaît au-dessus du sol, nous disons : « Une graine a été plantée ici et a pris racine. » De même, tout d’abord, la racine de notre foi n'était connue que de nous-mêmes, mais en ajoutant la vertu ou le courage à notre foi, d'autres reconnaissent que la Parole de la Vérité a pris racine, car nous ne croyons pas seulement du cœur, mais nous confessons de notre bouche que Jésus est Notre Seigneur (Romains 10: 9). Nous sommes heureux de partager la Parole de Dieu avec les autres, de modeler notre vie en conformité avec elle et de persévérer malgré l’opposition et les échecs.

 

 

Ajoutez à Votre Vertu la Connaissance

 

Nous commençons à parler aux autres du merveilleux Plan de Dieu, mais nous nous rendons vite compte que nous ne pouvons pas l'expliquer très clairement, des questions nous sont posées auxquelles nous ne pouvons pas répondre. Cela nous envoie aux rivières de la vérité, la Parole de Dieu, pour ajouter la connaissance à notre vertu.

 

Tout comme un arbre sain porte de nombreuses branches, le chrétien doit donc cultiver les nombreuses branches de la connaissance pour être un serviteur efficace de Dieu. Les branches de la cime, ou religieuses, renferment la connaissance de Dieu, de Christ, de l'Esprit Saint, de la Création, de l'Homme, des Alliances, du Mal, de la Rançon, du Haut Appel et du Rétablissement. Les branches basses ou laïques, quoique moins importantes, sont toutefois nécessaires pour acquérir une bonne compréhension de la Bible. Par exemple, il faut connaître la grammaire, le sens des mots, la géographie, l'histoire, la botanique, etc.

 

 

Ajoutez à la Connaissance, la Tempérance (contrôle de soi)

 

Un arbre a besoin de branches pour porter des fruits, mais un arbre fruitier ne se développe pas dans le but d'avoir des branches. Quelle que soit la beauté de ces branches, elles ont besoin d’être taillées, car un arbre qui n'est pas taillé produit simplement du bois. De même, le chrétien doit développer diverses branches de la connaissance afin de porter en abondance les fruits de l'amour, mais un élagage soigneux est nécessaire car la connaissance tend à rendre orgueilleux (1 Corinthiens 8: 1).

 

La taille correspondrait au contrôle de soi, mais ici l'analogie n’est pas parfaite, car contrairement à l’arbre, le chrétien est censé exécuter une grande partie de sa propre taille. Paul dit : « Car si nous nous jugions nous-mêmes, nous ne serions pas jugés. Mais quand nous sommes jugés, nous sommes châtiés par le Seigneur, afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde » (1 Corinthiens 11: 31, 32). Le contrôle de soi nous est nécessaire afin de maintenir notre corps assujetti, afin de nous empêcher d'être abattus à cause de nos échecs, ou exaltés par notre succès, et afin de nous empêcher de nous égarer suite aux persécutions.

 

 

Ajoutez à Votre Tempérance la Patience

 

Nous devons exercer la maîtrise de soi avant de pouvoir développer la patience. La patience est représentée par les feuilles de l'arbre, mais l'analogie là encore n'est pas parfaite, car les feuilles poussent sur un arbre même s’il n'a pas été taillé. Les feuilles ont cependant des qualités qui ressemblent à la patience :

 

(1) Les feuilles sont souples. Elles se courbent sous le vent, mais lorsqu’il se calme, elles

reprennent leur forme immédiatement. Ceci est différent du tronc d'un arbre bien développé, qui représente notre force de caractère, notre fermeté aux principes. Les feuilles représentent cependant notre patience, le fait que nous nous abandonnions aux épreuves quand aucun principe n'est en jeu.

 

(2) Elles servent à absorber le gaz carbonique, à le diviser en carbone et en oxygène, puis à

assimiler le carbone et rejeter l’oxygène dans l'atmosphère. Cela illustre la différence entre l'homme naturel et l'homme spirituel. Les hommes, comme les animaux absorbent l'oxygène et expirent le gaz carbonique, mais les arbres absorbent le gaz carbonique et rejettent de l'oxygène. De même, l'homme du monde s’épanouit dans la prospérité matérielle, mais inflige parfois des blessures à ceux qui vivent pieusement en Jésus-Christ. En revanche, ces derniers, non atteints pas cette expérience, utilisent l'adversité terrestre pour bénir les autres et consolider leur propre force spirituelle.

 

 

Ajoutez à votre Patience la Piété, et à la Piété, l’Amour Fraternel, et à l’Amour Fraternel, l’Amour

 

En plus de ses feuilles, un arbre fruitier, doit développer des bourgeons, des fleurs et des fruits. Ainsi l'homme de Dieu doit ajouter à sa patience, la piété, puis l’amour fraternel et enfin l’amour. La piété, ou l'amour devoir pour Dieu, est représenté par le bourgeon. Au départ, le chrétien vit du premier grand commandement, déclaré par notre Seigneur dans Marc 12: 30 : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute Ta force. »

 

Ceux qui continuent de croître ajouteront à leur piété, l’amour fraternel ou amour devoir pour les frères, qui est représenté par le bourgeon fleuri. À ce stade, le chrétien vit aussi le second grand commandement, donné dans Marc 12: 31 : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Notre Seigneur a aussi donné la Règle d'Or (Matthieu 7: 12 ; Luc 6: 31), qui est une autre description de l’amour fraternel.

 

Finalement, après beaucoup d'expériences favorables et défavorables, le chrétien ajoute à l’amour fraternel, l'amour. Cette belle grâce chrétienne va au-delà de l'amour devoir — elle est désintéressée et s'inclut dans le renoncement à soi. Elle est représentée par le fruit, le but du chrétien. À ce dernier stade, l'amour ne se limite pas à Dieu, à Christ et aux frères, mais au monde, et même à nos ennemis. C'est la marque de l'amour parfait.

 

Retour à la page

d' Articles Principaux

Contact Us