Bible Truth Examiner

Articles en Français

L'ÉVANGILE — LA BONNE NOUVELLE POUR TOUS !

 

Sauf indications contraires, toutes les références bibliques sont tirées de la LSG.

 

« Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. »

Jean 3: 16

 

Le verset ci-dessus appelé la « petite Bible », est en fait l’Évangile en condensé. Le message entier de Dieu peut être exprimé comme suit :

 

(1) le besoin de l'homme, en raison de sa condition mourante ;

(2) l'amour de Dieu, démontré dans le don de son Fils ;

(3) la coopération volontaire de notre Seigneur ;

(4) l'amour de Dieu envers tous les membres de la famille humaine ;

(5) et la grâce de Dieu, qui ne peut être obtenue que par une véritable acceptation de Christ.

 

 

Examinons chaque partie de ce verset brièvement :

 

« Car Dieu a tant aimé » : 1 Jean 4: 8 déclare que « Dieu est amour ». Dieu possède quatre grands attributs de caractère – la Sagesse, la Puissance, la Justice et l’Amour — mais parmi ces quatre, le plus grand, le plus glorieux, et le plus élevé c’est l'Amour. Son amour est manifesté dans la disposition qu'Il a prise, non seulement pour que les croyants puissent être sauvés, mais qu’au temps opportun, tous aient la possibilité d'entendre, de croire, d'obéir et d’obtenir la vie éternelle. « Il [Jésus] est lui-même une victime expiatoire [satisfaction] pour nos péchés [ceux de l'Église], et non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier » (1 Jean 2: 2).

 

« Le monde » : Nous pouvons comprendre que Dieu aime les saints anges qui Lui ont toujours été loyaux et vrais ; qu’Il aime les saints, qui se sont tournés vers la justice, mais se peut-il que Dieu aime vraiment le monde ? Et c'est précisément ce que déclare la Parole de Dieu : Jésus « a été fait chair » - a été fait un être humain parfait — « afin que, par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous » (Hébreux 2: 9) ; afin que, par Abraham et sa postérité « toutes les familles de la terre soient bénies » (Gen. 12: 3 ; Gen. 28: 14 ; Galates 3: 8, 16, Galates 3: 29).

 

Bien que la promesse de Dieu faite sous serment (Genèse 22: 16-18, Hébreux 6: 17, 18) n'ait pas encore été accomplie, elle le sera au temps voulu de Dieu, car Il « veut que TOUS les hommes soient sauvés [de la condamnation adamique] et [de plus] parviennent à la connaissance [epignosis, la connaissance exacte] de la vérité. » De quelle vérité ? Surtout de la vérité que « l'homme Christ Jésus. . . s'est donné lui-même en rançon pour TOUS, C'est là le témoignage rendu en son propre temps » (1 Timothée 2: 4-6).

 

« Qu'il a donné son Fils unique » : En abandonnant son Fils à l'humiliation et au sacrifice jusqu’à la mort, le Père céleste souligne quel don précieux d'amour divin Il a accordé à la race humaine, et à quel grand coût pour Lui-même ! Ce don était purement un acte volontaire de Sa part. Il n'était pas exigé par la justice divine, ni par une autre sorte d’obligation. Le salut est donc un don gratuit pour tous les hommes (Romains 5: 18), soumis aux conditions de croyance et d'obéissance. De même, Dieu n'a pas contraint Son Fils unique à mourir pour le Père Adam et pour sa race, mais il a placé devant lui un grand prix, de sorte que Jésus a accepté joyeusement de déposer Sa vie (Hébreux 12: 2).

 

Les fils de Dieu sur divers plans d’existence sont nombreux, mais il n'y a qu'un seul Fils particulier — Son « Fils unique ». St Paul parle de Jésus comme « le premier-né de toute la création  » (Colossiens 1: 15) et Jésus parle de Lui-même comme « le commencement de la création de Dieu » (Apocalypse 3: 14). Il était l'agent actif et honoré du Père dans toute son œuvre créatrice (Colossiens 1: 16) avant que le Père L'ait envoyé dans le monde. Depuis sa résurrection, II a été souverainement élevé (Philippiens 2: 9-11) et Il agira comme vice-gérant du Père dans tout l'univers à jamais.

 

« quiconque croit en lui » : Le Père céleste a pourvu Jésus comme l’instructeur, non seulement de l'Église pendant l'Âge de l’Évangile actuel, mais aussi du monde entier dans l’Âge Millénaire prochain. Nous lisons : « Je t'établis pour être la lumière des nations, Pour porter mon salut jusqu'aux extrémités de la terre. » (Esaïe 49: 6) ; « Car la terre sera remplie de la connaissance de l'Éternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent. » (Isaïe 11: 9) ; « Celui-ci n'enseignera plus son prochain, Ni celui-là son frère, en disant : Connaissez l'Éternel! Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu'au plus grand, dit l'Éternel. »

 

Jésus est « la véritable lumière qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme » (Jean 1: 9). Par conséquent, tous les hommes « viendront à la connaissance de la vérité » (1 Timothée 2: 4). Jésus Lui-même a témoigné : « Moi, quand j’aurai été élevé de la terre, j'attirerai [par l'influence favorable de Mes enseignements et Mes œuvres de bénédiction] tous les hommes à moi » (Jean 12: 32). Ensuite, ils apprendront les « bonnes nouvelles de grande joie, pour tous » (Luc 2: 10). Sachant cela, l'apôtre Paul pouvait dire : « Aussi l'Écriture, prévoyant que Dieu justifierait les païens par la foi, a d'avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham : Toutes les nations seront bénies en toi ! » (Galates 3: 8).

 

Mais si les peuples du monde veulent avoir la vie éternelle, ils devront croire « en Lui », c'est-à-dire accepter Jésus comme leur Sauveur et Roi et consacrer leur vie à Dieu, leur grand Bienfaiteur, qui «  pour le mettre à exécution lorsque les temps seraient accomplis [dans sa première partie, l'âge millénaire] de réunir toutes choses en Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre. » (Éphésiens 1: 10).

 

« ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle » Le dictionnaire de Webster donne le sens premier de « périr » comme « mourir, perdre la vie, quelle qu’en soit la manière ». Le lexique de Liddell et Scott définit le mot grec « apollumi », traduit par « périr » en Jean 3: 16, comme signifiant « détruire totalement, tuer, abattre ». Le texte lui-même définit réellement son propre sens, en plaçant le mot périsse et son contraire, avoir la vie éternelle.

 

 

Cinq autres versets des Évangiles

 

Bien que notre texte soit le plus important, plusieurs autres versets des Écritures résument aussi plus ou moins, le message de l’Évangile. Nous en citerons cinq :

 

Galates 3: 8 : « Aussi l'Écriture, prévoyant que Dieu justifierait les païens par la foi, a d'avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham : Toutes les nations seront bénies en toi ! »

 

Luc 2: 10 : « Mais l'ange leur dit : Ne craignez point ; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d'une grande joie. »

 

Matthieu 1: 21 : « Et elle [Marie]  enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de JÉSUS ; c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

 

Romains 1: 1-4 : « l'Évangile de Dieu, qui avait été promis auparavant de la part de Dieu par ses prophètes dans les saintes Écritures, et qui concerne son Fils (né de la postérité de David, selon la chair, et déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l'Esprit de sainteté, par sa résurrection d'entre les morts), Jésus Christ notre Seigneur. »

 

Apocalypse 14: 6, 7 : «  Je vis un autre ange qui volait par le milieu du ciel, ayant un Évangile éternel, pour l'annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple. Il disait d'une voix forte : Craignez Dieu, et donnez-lui gloire, car l'heure de son jugement est venue ; et adorez celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d'eaux. »

 

Le grand don que Dieu fit en offrant Son Fils unique pour le salut du monde garantit à chaque membre de la race d'Adam une épreuve pour la vie éternelle — non qu'il y ait une seconde chance pour chacun d'entre eux, mais qu'il y ait une pleine et juste occasion pour chacun, parce que Christ est mort pour tous. Certains, les membres de l'Église, ont eu leur épreuve pour la vie éternelle dans cet âge de l’Évangile, et ont obtenu la nature divine en récompense (2 Pierre 1: 4). Mais la grande majorité de l'humanité viendra en jugement pour la vie éternelle durant l'âge millénaire. Le Père céleste a demandé à notre Seigneur et à son Église de rétablir tous ceux qui le voudront et qui obéiront à la perfection humaine, à l'image et à la ressemblance de Dieu. Ils bénéficieront de toutes les bénédictions et faveurs perdues par le Père Adam quand il a péché. Tous les méchants seront détruits, mais les justes recevront la vie éternelle sur une terre parfaite (Psaume 145: 20).

 

Louez Dieu pour le don ineffable de son grand amour infini !

 

Quelle joie et quel sentiment de gratitude devraient nous animer tous, vrais chrétiens — nous qui nous sommes repentis de nos péchés, qui avons accepté Jésus comme notre Sauveur, qui Lui avons consacré notre vie, qui sommes devenus Ses disciples, et qui nous efforçons de Lui être fidèles !

 

 

Retour à la page

d' Articles Principaux

Contact Us