Bible Truth Examiner

Articles en Français

LE DON INEFFABLE DE DIEU

 

Sauf indications contraires, toutes les références bibliques sont tirées de la LSG.

 

«  Grâces soient rendues à Dieu pour son don ineffable. »

 

2 Corinthiens 9: 15

 

JÉSUS N’A DONNÉ aucun ordre, ni même indiqué que ses disciples devraient célébrer Son anniversaire. Cependant, les chrétiens dans le monde entier ont traditionnellement reconnu le 25 décembre pour commémorer particulièrement la naissance du Sauveur du monde. Bien que nous ne partagions pas l’idée que le jour de la naissance de Jésus ait été un 25 décembre, 1 nous sommes reconnaissants qu'une journée ait été réservée pour réfléchir spécialement sur Sa naissance, y compris l'échange de cadeaux, etc.

 

Dans notre texte, le mot « don » est la traduction du mot grec « dorea » dérivé du mot « doron », qui signifie offrande ou sacrifice ; et le mot « ineffable » transcrit la pensée d'indescriptible. D’autres versions rendent la dernière partie de notre texte par : « pour son don inestimable », « pour son don incomparable », « pour son don inexprimable » et « pour son don au-delà des mots ». Bien sûr, le don ineffable de Dieu est Jésus-Christ.

 

Une Prophétie Messianique Remarquable

 

Jésus est le point central et le thème sur lequel se focalise la Bible. Il est aussi son cœur, qui donne vie à chacune de ses parties. Chaque livre, chapitre et verset de la Bible est directement ou indirectement lié à Lui. Les prophéties messianiques, au nombre de 120, sont les prédictions divinement inspirées de l'Ancien Testament qui trouvent leur accomplissement en Jésus pendant Son Premier ou Son Second Avènement. Considérons l'une des plus grandes d'entre elles —  Ésaïe 9: 2-7 :

 

V. 2 : « Le peuple qui marchait dans les ténèbres voit une grande lumière; Sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre de la mort une lumière resplendit. »

Bien que ce passage se lise à l’imparfait, il est clairement dans le futur et comprend deux applications :

 

(1) Les Juifs de Galilée vivaient humblement, quelque peu séparés de leurs frères plus prospères. Ils étaient considérés comme demeurant dans une plus grande obscurité, même si c’est en Galilée que Jésus exécuta la plupart de Ses œuvres (Matthieu 4: 14 -16).

 

(2) L’application plus grande s'applique au monde pendant le Royaume Millénaire de Christ. L'expression « ombre de la mort » (comparez avec le Psaume 23: 4) se réfère aux rigueurs de la malédiction qui conduisent l'humanité à l'état de mort, en particulier Israël charnel,  également sous la condamnation de son Alliance de la Loi. La « lumière » est Jésus et Son Église, qui brillera sur l'Israël charnel et sur le monde pendant le Règne médiatorial de Christ.

 

Siméon a prophétisé sur Jésus en Luc 2: 32: « Lumière pour éclairer les nations, et gloire d'Israël, ton peuple. » Ce verset parle du salut de l'Église et du monde. Saint Jean affirme aussi que Jésus éclairera finalement tous les hommes (Jean 1: 9).

 

V. 3 : « Tu rends le peuple nombreux, tu lui accordes de grandes joies; Il se réjouit devant toi, comme on se réjouit à la moisson, comme on pousse des cris d'allégresse au partage du butin. »

 

Veuillez noter que les mots « n’a pas accordé » n'apparaissent pas dans les manuscrits les plus anciens. Ce passage a aussi deux applications :

 

(1) Israël selon la chair, qui a commencé, et continuera à se multiplier alors que le Seigneur le rassemble dans sa patrie depuis toutes les nations. Son nombre va continuer à augmenter quand les Anciens Dignes et les Juifs dans la condition de la mort seront ressuscités des morts. Ils se réjouiront tous ensemble dans le futur « rétablissement de toutes choses ».

 

(2) La plus grande application se rapporte au monde, dont le nombre se multipliera par le processus de résurrection, il se réjouira dans toutes les bénédictions du Royaume.

 

V. 4 : « Car le joug qui pesait sur lui, le bâton qui frappait son dos, la verge de celui qui l'opprimait, tu les brises, comme à la journée de Madian. »

 

Le mot « car » indique que la cause de la réjouissance suit. Les deux applications sont les suivantes :

 

(1) Israël charnel, qui sera délivré de l'oppression et des persécutions subies des mains des Nations.

 

(2) Le monde, qui sera délivré du péché, de la douleur, du chagrin, de l'erreur, de la mort et de Satan.

 

La délivrance d'Israël charnel et du monde sera « comme à la journée de Madian ». Cette expression se réfère à la grande victoire de Gédéon avec sa bande de trois cents sur les Madianites. De même, Jésus et son Église obtiendront une grande victoire sur l'ordre actuel de Satan par la puissance de Dieu.

 

V. 5 : « Car toute chaussure qu'on porte dans la mêlée, et tout vêtement guerrier roulé dans le sang, seront livrés aux flammes, pour être dévorés par le feu. »

Ce verset donne une description brève, mais imagée du Temps de Détresse. La première partie du verset décrit une bataille ordinaire, mais la deuxième indique que le Temps de Détresse sera beaucoup plus catastrophique en comparaison, en particulier à cause des forces destructrices de l'anarchie, vers la fin de ce temps.

 

V. 6 : « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule; on l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.»

 

Une fois encore, le mot « Car » indique que ce qui suit est l'explication du processus par lequel cette prophétie de bénédiction doit être accomplie :

 

« Un enfant nous est né ». Cette expression se réfère à la naissance de Jésus comme si le prophète était présent à Sa naissance, et cela s’est accompli dans l'annonce de l'ange aux bergers (Luc 2: 10,11). Ceci décrit la première étape dans le rétablissement de l'homme de la condamnation et de la mort — le Logos (notre Seigneur dans Sa nature pré-humaine) a été fait chair (est devenu humain).

 

« Un fils nous est donné » — le don ineffable de Dieu (voir aussi Jean 3: 16).

 

Cette prophétie passe par-dessus le ministère terrestre de Jésus, sa mort comme le sacrifice de la Rançon et son ministère de l'Âge de l’Évangile, expliqués dans d'autres versets. Nous lisons alors : « La domination reposera sur son épaule. » Cette phrase énonce le droit qu’a Jésus de gouverner le monde ; droit qu'Il a reçu à Sa résurrection (Matthieu 28: 18).

 

Cinq Titres de Jésus

 

« On l’appellera »  viennent ensuite cinq des titres de Jésus, chacun décrivant un aspect de Sa grandeur dans Son Royaume :

 

« Admirable » — Jésus a, et aura la carrière et le caractère les plus admirables de toutes les créatures de Dieu. Il a laissé la gloire d'une nature spirituelle élevée pour devenir un homme, souffrir et mourir pour le Père Adam et sa race. En récompense de Sa fidélité, Il a été élevé à la nature Divine, et est l'image même du caractère de Dieu.

 

« Conseiller » —Jésus sera un Maître sage et hautement estimé ; un Guide du monde, fournissant au peuple des instructions dans la justice.

 

« Dieu puissant » — Le mot « Dieu » signifie ici « puissant », donc cette expression signifie littéralement «puissant, puissant», mais pas le Tout-Puissant, dont il est le Représentant.

 

« Père éternel » — Quand Jésus ressuscita d'entre les morts, Il devint le 2  Second Adam, et en tant que tel, Il sera le Donateur de Vie au monde pendant Son Royaume Millénaire. Il a gagné ce droit en devenant le sacrifice en Rançon pour le Père Adam et tous ses descendants. Pendant Son Royaume, Il donnera son mérite humain au monde, et les obéissants seront élevés à la perfection humaine. Veuillez noter à partir de ce titre qu'Il sera un « père éternel » de la famille humaine rendue parfaite.

 

« Prince de Paix » — Bien que Jésus ne soit pas reconnu comme le Prince de Paix au début de Son règne, dès qu'il aura renversé « ce présent monde mauvais », Il établira une paix sûre et durable entre Dieu et l'homme et entre l'homme et l'homme.

 

V. 7 : « Donner à l'empire de l'accroissement, Et une paix sans fin au trône de David et à son royaume, L'affermir et le soutenir par le droit et par la justice, Dès maintenant et à toujours: Voilà ce que fera le zèle de l'Éternel des armées. »

 

La première partie de ce passage indique que le Royaume de Jésus se répandra pendant tout le Millénium, et qu'il n’aura pas de fin. Dans l'expression « trône de David », veuillez noter que le nom David signifie « bien-aimé ». Le roi David était assis sur « le trône du royaume de l'Éternel », mais ce royaume était typique. En outre, il ne s'est assis sur ce trône que jusqu'à sa mort, il fut alors transmis à Salomon, et ainsi de suite, jusqu'à Sédécias, son dernier roi. Le droit de s'asseoir sur le « trône » fut alors enlevé jusqu'à ce que celui qui en avait le droit en héritât (Ezéchiel 21: 27). Notre Seigneur dans la chair, descendant de David, est donc devenu l'héritier légitime par sa mère Marie. Notre Seigneur est donc le David antitype, qui pendant  l’Âge Millénaire, établira le Royaume sur une base juste. La dernière partie de ce passage indique que Dieu accomplira tout cela par le Messie.

 

1 Voir Naissance de Jésus dans notre partie Question.

 

2  Veuillez voir le Dernier ou le Second Adam dans notre partie Question.

 

Retour à la page

d' Articles Principaux

Contact Us