Bible Truth Examiner

Articles en Français

SURMONTER TOUTES LES BARRIÈRES

 

Sauf indications contraires, toutes les références bibliques sont tirées de la LSG.

 

« ...Ne me retardez pas, puisque l'Éternel a fait réussir mon voyage.... »

 

Genèse 24: 56

 

 

Une BARRIÈRE peut être définie comme une structure, telle qu'une clôture, pour empêcher le passage, quelque chose qui bloque ou qui entrave. Les barrières littérales sont soit naturelles, comme un glissement de terrain, soit  de fabrication humaine, comme un mur de prison, un mur résidentiel ou une barricade. Les barrières figurées sont divers obstacles ou encombres dans la vie. Ces deux types de barrières peuvent être très utiles. Dans la plupart des cas, les barrières littérales protègent du danger, tandis que les barrières figurées ont tendance à renforcer le caractère.

 

Genèse 24: 1-67 raconte l'histoire d'Abraham, qui envoya son serviteur Éliézer    afin de choisir une épouse pour son fils Isaac. Dieu fit prospéré la mission d'Éliézer en l'amenant à Rebecca. Mais quand Éliézer souhaita partir promptement avec elle, il fut entravé, car son frère et sa mère voulurent retarder leur départ pendant plusieurs jours. C'est alors qu'Éliézer a exprimé les paroles de notre texte. Ils décidèrent de se tourner vers Rebecca, qui indiqua qu'elle était prête et disposée à partir immédiatement. L'obstacle fut surmonté.

 

Bien que Dieu ne place pas de barrières dans la vie de Son peuple consacré,  Il permet certaines barrières pour notre bien et notre protection. Par exemple, lorsque l'apôtre Paul a voulu prêcher la Parole de Dieu en Asie, il en a été empêché (Actes 16: 6).

 

Les barrières qui peuvent entrer dans notre vie proviennent d'une ou de plusieurs de ces trois sources — le monde, la chair et le diable. Considérons six barrières communes qui entrent dans la vie du peuple de Dieu, des barrières qui peuvent nuire à notre consécration à Dieu, à moins que nous ne les vainquions :

 

Barrière du Temps

 

Le temps est un élément important dans le plan de Dieu. Il fait tout dans Son propre  « temps  convenable »,  selon  Son  propre  plan  défini  et  arrangé  à

 

l’avance. Il s'attend à ce que Ses enfants suivent Son bon exemple dans la bonne gestion de leur temps (Psaume 90: 12) (Éphésiens 5: 15, 16).  Lorsque nous lui présentons notre tout humain (Romains 12: 1), cela comprend tout ce que nous avons. Par conséquent notre temps, nous le consacrons totalement à Dieu, et Il nous le confie comme à Ses intendants, afin que nous l'utilisions fructueusement à Son service.

 

Satan, le monde et nos désirs charnels feront de la mauvaise orientation et du gaspillage de notre temps une barrière, un obstacle (1 Thessaloniciens 2: 18), à notre usage fidèle au service du Seigneur. Notre temps est limité et précieux, et ne doit pas être gaspillé, mais il doit être utilisé avec soin et sagesse afin que nous obtenions la récompense glorieuse de l'appel auquel Dieu nous a si généreusement invité.

 

L'apôtre Paul a déclaré en Colossiens 3: 2, « Affectionnez-vous aux choses d'en haut, [les choses du royaume de Dieu], et non à celles qui sont sur la terre. »

 

Suivons l'exemple de Notre Seigneur, qui Se préoccupait toujours  des  affaires de Son Père, et dont la nourriture était de faire la volonté du Père (Luc 2: 49 ; Jean 4: 34).

 

Il existe de nombreux bons travaux humanitaires, mais ils peuvent détourner l'attention et consommer du temps qui a été consacré à une autre utilisation plus élevée. Les bonnes œuvres humanitaires pour la réinsertion de l'homme seront rapidement et correctement accomplies dans les « temps du rétablissement » (Actes 3: 19-21). En outre, d'autres personnes qui ne bénéficient pas de l'appel et de la fonction plus élevés qui nous sont offerts    se sont engagées dans cette mission.

 

La Barrière de l’Espace

 

L'infidélité dans notre consécration entraînera une barrière de l’espace entre nous et Notre Père céleste, Notre Seigneur Jésus et nos frères. La barrière de l’espace peut commencer par un regard en arrière avec désuétude pour les choses abandonnées. Cela peut conduire à un retrait mesurable de notre dévouement complet à Dieu. Dans une parabole, Notre Seigneur montre Sa désapprobation de ceux qui, lorsqu'ils ont entendu la Parole du Royaume, se lancent avec une vigueur consacrée, mais qui laissent les soucis, la richesse, les plaisirs et les désirs égoïstes de cette vie entraver leurs progrès et qui ne produisent aucun fruit à la perfection (Marc 4: 18, 19 ; Luc 8: 14).

 

La barrière de l’espace peut également venir entre eux et les frères. Ils se refroidissent progressivement dans leur zèle spirituel et sont à même de devenir mécontents et critiques, allant même jusqu’à  abandonner  les réunions (Hébreux 10: 25). Ils se retrouvent de plus en plus en accord avec les personnes et les choses de ce monde. Par exemple, notez le cas de Démas (2 Timothée 4: 10). Ils peuvent alors prier moins fréquemment, et même ne plus prier du tout (1 Pierre 3: 7).

 

Bien que ce soit une triste condition, nous avons un Dieu miséricordieux, qui est prêt à nous pardonner et à nous restaurer si nous nous repentons (Jacques  4: 8-10).

 

Barrière Économique

 

Les salaires et les biens matériels peuvent devenir un obstacle, s’ils sont utilisés pour une satisfaction égoïste. Les consacrés doivent garder à l'esprit que tout ce qu'ils gagnent, que ce soit financièrement, en biens ou autres avantages ne leur appartient pas, mais appartient au Seigneur, et doit servir fidèlement à notre fonction d’intendants. L'apôtre Paul a exhorté : « Car l'amour de l'argent est une racine de tous les maux ; et quelques-uns, en   étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments. » (1 Timothée 6: 7-12).

 

Cela revient à ériger une barrière économique entre nous et Dieu si l’on consacre notre temps consacré, notre attention, notre influence et notre énergie à l'accumulation de richesses ou d'autres avantages terrestres au-delà de nos besoins raisonnables et des intérêts de Dieu. D'autre part, une barrière économique similaire peut être érigée si nous négligeons d'utiliser ce qui est entre nos mains au service de Dieu, en donnant généralement tout ce que  nous avons au-delà de la disposition raisonnable pour les besoins personnels et des personnes à notre charge. Ne suivons pas l'exemple de l'insensé dans   la parabole, qui a déposé un trésor pour lui-même, et qui n'était pas riche envers Dieu (Luc 12: 13-21).

 

Certains peuvent estimer qu'ils ont une barrière économique entre eux et   Dieu parce qu'ils sont si pauvres, qu'ils ont peu ou rien au-delà de leurs besoins temporels qu’ils puissent utiliser au service de Dieu. Il faut se rappeler que Dieu regarde le cœur (1 Samuel 16: 7) et qu’Il récompense en conséquence (2 Corinthiens 8: 11, 12 ; 2 Corinthiens 9: 7).

 

Barrière Intellectuelle

 

L'intelligence, la connaissance et la culture, sans un développement suffisant de l'humilité et de l'amour, ont tendance à développer  l'orgueil  (1 Corinthiens 8: 1), et érigent ainsi une barrière entre soi et Dieu, « Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. » (1 Pierre 5: 5).  Nous devrions reconnaître que toute connaissance acquise n'est pas de notre propre fruit, mais qu’elle est un don de Dieu, reçu par Sa Parole, car Il est la source et le dispensateur de toute la vraie connaissance et  sagesse.

 

D'autre part, d'autres peuvent estimer que leur manque de connaissance et de sagesse selon les normes de ce monde est un obstacle à leur service de Dieu de manière acceptable et efficace. Mais il faut se rappeler que s'ils  demandent de la sagesse à Dieu, Il « donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée » (Jacques 1: 5).

 

Barrière Héréditaire

 

Nous avons tous hérité du péché et de la mort par le père Adam, mais nous   ne laissons pas cela être une barrière pour nous empêcher de venir à Dieu    par Christ et de Les servir en vérité et en justice. Le psalmiste témoigne :

« Du fond de l'abîme je t'invoque, ô Éternel !  Seigneur,  écoute ma voix !  Que tes oreilles soient attentives à la voix de mes supplications ! (Psaume  130: 1, 2). Conscient de ses propres défauts, désirant la délivrance complète de toutes ses imperfections, et prophétiser les dispositions abondantes du   plan de salut de Dieu par le Christ, il ajoute: « Si tu gardais le souvenir des iniquités, [ nous les imputant], Éternel, Seigneur, qui pourrait subsister ? Mais le pardon se trouve auprès de toi, afin qu'on te craigne [le vénèrent] ». (versets 3, 4). Telles sont des assurances bénies qui nous sont offertes lorsqu’on est conscient de nos infirmités, que nous sommes dépassés par des fautes, dans ce cas, nous sommes librement pardonnés par le  Christ  (Romains 8: 1).

 

Barrière Environnementale

 

Beaucoup évitent de venir à Dieu en raison de la barrière environnementale. Beaucoup de ceux qui professent être des disciples de Christ se relâchent et  ne sont pas fidèles dans l'accomplissement de leur consécration. Ils érigent ainsi une barrière entre eux et Dieu. Ils s'en excusent rejetant la faute sur l'environnement impie de nos jours. Il est vrai que nous vivons dans une génération semblable à celle de Sodome et Gomorrhe (Genèse 19: 1-25;  Luc 17: 28-30), mais Dieu ne cherche que des fidèles et des forts qui ont vaincu malgré les obstacles, les tentations et les épreuves ardentes qu'Il  permet pour les tester. L'apôtre Paul exhorte : « N'ayez donc aucune part  avec eux. . . . Marchez comme des enfants de lumière. . . . Examinez ce qui  est agréable au Seigneur, et ne prenez point part aux œuvres infructueuses  des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. » (Éphésiens 5: 3-14).

 

Continuons donc notre course contre toutes les barrières, tous les obstacles,

« Combat  le  bon  combat  de  la  foi  »,  et  ainsi  «  saisis  la  vie  éternelle »  (1 Timothée 6: 12).

 

Retour à la page

d' Articles Principaux

Contact Us