Bible Truth Examiner

Articles en Français

LA NATION D'ISRAËL DANS LE PLAN DE DIEU

 

Sauf indications contraires,

toutes les références bibliques sont tirées de la LSG

 

LA NATION d'Israël occupe une place importante dans le plan de Dieu — couvrant les Âges Judaïque, de l’Évangile et Millénaire. Nous voyons cela en examinant les dix desseins de Dieu se rapportant à Israël selon la chair :

 

 

(1) Donner les révélations de l’ancien Testament par écrit. La période à partir de laquelle Dieu avait d'abord indiqué Son dessein de détruire le mal par Le Christ (Genèse 3: 15) jusqu'à celle où Il nous donne les dernières révélations de l'Âge de l’Évangile, couvre environ 4225 années. L’Âge Judaïque dure 1845 ans. Pendant environ 1200 de ces années, Dieu a fait en sorte que Sa révélation, la plus grande partie et de loin, et non pour autant la plus explicite, soit mise par écrit — les 39 livres de l'Ancien Testament.

 

Ces écrits ont commencé avec Moïse au Mont Sinaï en 1615 av. J.-C, et ont été complétés par Malachie environ 400 ans av. J.-C. La totalité de l'Ancien Testament est une révélation— même ses histoires, qui typifient des caractéristiques et des phases du plan de Dieu à venir. Par exemple, la délivrance d'Israël de la puissance de Pharaon typifie la délivrance de la puissance de Satan pour tous ceux qui deviendront un jour le peuple de Dieu. Les différentes caractéristiques de l'Alliance de la Loi typifient les divers aspects de la Nouvelle Alliance. Le voyage de la mer Rouge vers le Sinaï typifie certains aspects généraux de l'Âge de l’Évangile.

 

 

(2) Sélectionner Israël pour être le dépositaire de Ses oracles. Romains 3: 1, 2 dit ceci : « Quel est donc l’avantage des Juifs ? . . .  Il est grand de toute manière, et tout d'abord en ce que les oracles de Dieu leur ont été confiés » . Ce passage indique qu'Israël a été chargé de garder et de préserver l'Ancien Testament. Tant qu’il était fidèle, il a sauvegardé et conservé ces écrits ; mais durant les périodes de son apostasie, il les a presque perdus. Depuis peu après la mort de Josué jusqu'après l'exil, sauf pendant les périodes de la réforme, Israël a négligé ses fonctions de dépositaire des oracles de Dieu. Mais après l'exil, il a gardé l'Ancien Testament avec un soin jaloux, de sorte que lorsque l'Église de l’Évangile est devenue la dépositaire des oracles de Dieu, Israël transmit à l'Église l'Ancien Testament complet.

 

 

(3) Démontrer la nature pécheresse de l'homme, son incapacité à se sauver par les œuvres de la loi et son besoin d'un Sauveur. Romains 3: 9-28 ; Romains 7: 5-25 ; Romains 8: 1-4 ; et Galates 2: 16-21 ; Galates 3: 1-25 prouvent la déclaration ci-dessus. Dieu savait que seul un homme parfait pouvait garder parfaitement la loi, mais les êtres humains déchus en général ne savent pas ou ne croient pas que cela soit vrai. Par conséquent, Dieu a souhaité prouver cela par une expérience réelle ; Il a alors choisi Israël, la nation la moins déchue de toutes. Il l’a mise dans des conditions les plus favorables et lui a ensuite offert la vie éternelle si elle gardait la loi. Cette expérience a duré 1647 années — de 1615 av. J.-C. jusqu'à l’an 33 ap. J.-C. Le résultat fut un échec complet, ce qu'avait prévu Dieu. Beaucoup ont fait un effort louable, mais aucun n’a pu gagner la vie par les œuvres de la loi.

 

 

(4) Démontrer la justice de Celui qui a observé la loi. Aucun membre de la race déchue d'Adam ne pouvait accomplir la Loi, donc en temps voulu Dieu prit des dispositions pour que le Logos, la Parole, devienne chair — humain (Jean 1: 14). Longtemps avant, le Logos avait été créé par le Père, Il était avec Lui et avait été son Représentant spécial dans les œuvres de la création, de la providence et de la révélation. Il s’est lui-même dépouillé de sa nature pré-humaine, de Sa fonction et de Son honneur afin de devenir un être humain, né de la Vierge Marie, mais pas engendré par un père humain. Ayant Dieu pour Père, Il naquit parfait et  grandit devenant un homme parfait ¬— sans péché.

 

Cela Lui a permis d'accomplir la Loi. Mais au lieu d'utiliser Son « droit à la vie humaine » pour Lui-même, Il a sacrifié ce droit afin que le monde condamné puisse l'obtenir comme un don de Dieu et de Lui-même. Par le péché, Adam a été déchu de son droit à la vie pour lui-même et pour sa race ; mais Jésus, par Sa justice, a maintenu Son droit à la vie, et l’a sacrifié par la mort. Ainsi Il a pu donner ce droit, comme prix d'achat à la Justice Divine, en équivalence à la vie qu'Adam avait perdue.

 

 

(5) Compléter la sélection des Anciens Dignes. Certains Anciens Dignes ont gagné leur position avant l'Âge Judaïque. Toutefois, leur nombre insuffisant n'atteignit pas l'effectif requis pour leur travail millénaire et post-millénaire. Par conséquent, la majorité d'entre eux furent sélectionnés au cours de l'Âge Judaïque (Hébreux 11: 22-40). Ce sont ceux qui ont cherché fidèlement à observer la Loi, qui, par la foi, ont embrassé les promesses abrahamiques et se sont efforcés de servir Dieu fidèlement. Ils terminèrent leur course dans la mort en attendant que l’Église soit au complet et glorifiée. Ils recevront alors les bénédictions que Dieu a en réserve pour eux (Hébreux 11: 39, 40).

 

 

(6) Rassembler les véritables Israélites comme froment symbolique dans le grenier de l'Église chrétienne. Ce travail est désigné comme une œuvre de moisson (Matthieu 9: 36-38 ; Jean 4: 34-38). La nation juive représentait un champ de froment, la graine semée fut la Parole de Vérité, et elle produisit du froment mûr chez les obéissants — les véritables Israélites (Jean 1: 47). Les semailles et la croissance se sont poursuivies pendant tout l’Age Judaïque. Lorsque Christ et les Apôtres parurent, ils prêchèrent le Royaume de Dieu, et les véritables Israélites y ont répondu.

 

La faucille fut la Parole de Vérité ; Jésus, les Apôtres et leurs collaborateurs furent les moissonneurs. Le travail de gagner des Israélites pour le Seigneur par le moyen de la vérité fut la récolte. Cette œuvre a commencé au baptême de notre Seigneur, quand Il fut gagné comme premier grain de froment mûr en Israël. À la Pentecôte, ce travail s’étendit sur une plus grande échelle et, en 69 après Jésus-Christ, tout le froment mûr en Palestine, comme dans tous les autres pays, avait été récolté. Mais la récolte n’est que la première des sept étapes de la moisson. Elle est suivie par la mise en gerbes, le séchage, le battage, le vannage, le criblage et la rentrée au grenier, ce qui correspond au transfert des véritables Israélites dans l’Église, à la Pentecôte et plus tard.

 

 

(7) Détruire les Israélites infidèles en tant que nation et en tant que peuple de Dieu comme balle symbolique. Jean-Baptiste mentionne cette phase de l’œuvre de la récolte comme accompagnant la phase qui vient d’être considérée (Matthieu 3: 12). Il compare notre Seigneur à un vanneur qui, avec son van et une pelle, bat à fond l'aire de battage et brûle la paille. Le van et la pelle de la Parole et des moyens providentiels de Dieu — les conflits et autres problèmes — ont séparé l'ivraie, les Israélites infidèles, du froment, les Israélites fidèles. Ces derniers ont été rassemblés dans le grenier de l’Église chrétienne par le baptême de l'Esprit, et les premiers ont été lancés de 66 à 73 ap. J. C. dans la guerre destructrice avec les Romains, le baptême du feu, par lequel ils ont été brûlés comme paille — détruits en tant que nation et en tant que peuple de Dieu.

 

 

(8) Rejeter Israël en tant que nation et peuple des fins spirituelles de l’Âge de l’Évangile, et garder la majeure partie des Juifs dans un aveuglement partiel au cours de l'Âge de l’Évangile. Vers la fin de son ministère terrestre, Notre Seigneur s’est présenté à la maison charnelle d'Israël comme son Roi type, mais elle l'a rejeté (Jean 1: 11). À son tour, Lui l'a rejetée en tant que nation (Matthieu 23: 37-39). Elle avait reçu le privilège d'être le royaume des Sacrificateurs qui en temps voulu réconcilieraient Dieu et le monde, mais Dieu lui a ôté ce privilège en tant que nation et L’a donné à Israël Spirituel — Christ, Tête et Corps (Matthieu 21 : 43). Dès lors, elle est restée partiellement aveuglée jusqu'à ce que la plénitude des Nations soit entrée (Romains 11: 25).

 

 

(9) Restaurer les Juifs dans leur terre et à la faveur de Dieu. Depuis la mort de Jacob jusqu'à la mort de Jésus — une période de 1845 ans — Dieu a favorisé la semence charnelle d'Abraham, la nation d'Israël. Mais cette faveur a été perdue, à partir de 33 ap. J.-C. Depuis 1878, une période parallèle de 1845 ans a été atteinte, le moment où Dieu commence à retourner sa faveur envers Israël est arrivé. Nous voyons ceci s’accomplir aujourd'hui comme en témoigne son aveuglement qui diminue, et son retour progressif à sa terre. Lorsqu’Israël sera complètement remis de cet aveuglement, il acceptera son Messie (Zacharie 12: 10), et ses péchés lui seront pardonnés sous la Nouvelle Alliance (Romains 11: 26, 27).

 

 

(10) Devenir des missionnaires sous les Anciens et les Jeunes Dignes. Après la résurrection des Anciens et des Jeunes Dignes — la phase terrestre du Royaume de Dieu — la Nouvelle Alliance sera établie en premier lieu avec la nation d'Israël (Jérémie 31: 31-34). En tant que nation leader et première nation à recevoir les bénédictions du rétablissement, elle agira comme missionnaire sous les Dignes pour convertir les autres nations à Christ. A mesure qu’elle renoncera individuellement au péché et qu’elle acceptera l’Alliance et Son médiateur, elle recevra Ses bénédictions.

 

 

Nous pouvons noter que Dieu a accompli avec succès Ses huit premiers desseins. Soyons assurés qu’Il accomplira Ses deux derniers desseins au temps voulu !

 

Retour à la page

d' Articles Principaux

Contact Us