Bible Truth Examiner

Articles en Français

LE ROYAUME DE DIEU À VENIR — SON FONDEMENT ET SA STRUCTURE

 

Sauf indications contraires, toutes les références bibliques sont tirées de la LSG.

 

« Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes,

Jésus Christ homme, qui s'est donné lui-même en rançon pour tous.

C'est là le témoignage rendu en son propre temps ».

1 Timothée 2: 5, 6

 

DEPUIS LA première venue de Notre Seigneur, il y a plus de deux mille ans les chrétiens ont prié pour l'établissement du Royaume de Dieu sur la terre — le règne millénaire de Christ et de Son Église. À la fin de ces mille ans, l'humanité restaurée accomplira la volonté de Dieu sur la terre aussi parfaitement que des êtres esprit l’accomplissent dans les cieux (Matthieu 6: 10).

 

Le Fondement du Royaume

Notre texte désigne la base sur laquelle la venue du Royaume de Dieu sur la terre se fonde —     « Jésus Christ homme, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous ».  Le mot « Rançon » est la traduction du mot grec « antilutron » qui signifie un prix correspondant. La pensée biblique est que Notre Seigneur Jésus Lui-même s’est donné en rançon, en prix correspondant, pour toute l'humanité. Un homme a péché — Adam, qui a ainsi introduit la peine de mort sur toute sa postérité ; et un homme est mort, le juste pour les injustes — Jésus-Christ. «  Car, puisque la mort est venue par un homme, c'est aussi par un homme qu'est venue la résurrection des     morts » (1 Corinthiens 15: 21).

 

Notre texte fait bien la distinction entre Dieu et Jésus-Christ. D'autres passages indiquent que notre Seigneur Jésus est le Fils de Dieu. Jésus lui-même a déclaré qu'Il était « le premier-né de toute la création » (Colossiens 1: 15) et « le commencement de la création de Dieu»  (Apocalypse 3: 14). Notre texte fait référence à « Jésus-Christ homme » La pensée renfermée dans le mot Rançon ne permet pas qu’un dieu rachète un homme, ni qu’un être esprit puisse le faire ; car il n'y a pas d’équivalence entre eux. Celui qui veut racheter l'homme doit être lui-même un homme — l'équivalent complet de l'homme qui a péché. Cela nous permet de comprendre pourquoi il était nécessaire que Notre Seigneur quitta la gloire céleste et devint un homme (Jean 1: 14 ; 2 Corinthiens 8: 9 ; Philippiens 2: 6-11).

 

L’Économie du Plan Divin

Enfants, nous nous sommes souvent demandés pourquoi Dieu n'a-t-Il pas donné à tous les hommes la même occasion qu'Il donna à Adam. Mais dès que nous avons été à même de comprendre la beauté de la philosophie de la Rançon, tout est alors devenu clair. Par exemple, supposons que, au commencement, Dieu ait mis à l’épreuve une centaine d'êtres humains parfaits en Éden, et que la moitié d'entre eux ait péché — cinquante pécheurs, et qu’un nombre égal soit resté parfait ; supposons que Dieu ait pourvu à un paradis pour les parfaits et à une condition de malédiction pour les pécheurs. Quelle confusion cela aurait engendré ! Puis, quand serait venu le moment de la rédemption des pécheurs, la justice de Dieu aurait demandé que les cinquante êtres humains parfaits meurent pour les cinquante pécheurs. Comment cela se serait-il alors terminé ?

 

Mais l’aspect économique du Plan Divin souligne la Sagesse de Dieu, car par la désobéissance d'un seul homme Dieu a permis que les résultats de cette transgression affectent tous les enfants d'Adam. L’humanité tout entière a été impliquée dans le péché originel d'un seul homme. « C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort s'est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché » (Romains 5: 12). Dieu a fait en sorte que le péché d'un seul homme, Adam, soit compensé par l’homme Jésus-Christ. Par conséquent, au temps voulu, Adam sera libéré de la peine de mort ; et tous ses enfants, qui ont hérité de la mort, mais aussi des faiblesses et de l'imperfection par lui, feront également l'expérience de la rédemption — un prix en Rançon était suffisant pour Adam et pour toute sa postérité (Romains 5: 17-19).

 

Le Rançon aura la Même Étendue que la Malédiction

Notre texte déclare que notre Seigneur s’est donné Lui-même en prix de Rançon pour tous, car finalement ces bienfaits s’étendront à tous les membres de la race d'Adam. Le simple fait d’abandonner Sa vie n'a pas étendu une bénédiction pour l'humanité tout entière. Toutefois,  ce fut la base sur laquelle Dieu Lui permettra, au temps voulu, d’établir Son Royaume Millénaire et d'offrir les bienfaits du Rétablissement pour toute la race durant Son Règne. Sans la Rançon, il ne pourrait y avoir de Rétablissement.

 

Notre Seigneur n'a pas encore appliqué son sacrifice à tous, car le moment souhaité par Dieu pour la bénédiction de tous n’est pas encore là. Pendant ce temps, Adam, endormi depuis des milliers d’années, et ses descendants, peuvent attendre dans le sommeil ce jour glorieux où Celui qui les a rachetés utilisera le mérite de Son sacrifice au nom d'Adam et de toute sa race — pour payer la Justice Divine. Il reprendra comme sa possession, l'humanité qu’Il a acquise. Notre Seigneur s’est livré lui-même dans la mort, base sur laquelle il pouvait devenir le grand Médiateur entre Dieu et les hommes, le grand Restaurateur de l'humanité, la Semence d'Abraham promise depuis longtemps, qui bénira toutes les familles de la terre.

 

Pourquoi ce Long Retard ?

La question se pose alors : pourquoi notre Seigneur n’a-t-Il pas racheté le monde après Sa résurrection et Son ascension ? Pourquoi ce long délai de près de deux mille ans avant qu’Il commence son travail de bénir le monde ? Nous répondons : si l'Église n'avait pas été incluse dans le plan de Dieu, lorsque notre Seigneur est monté pour se présenter devant Dieu, il aurait sans doute racheté toute l'humanité, se serait immédiatement emparé de la race adamique et aurait commencé son règne pour leur bénédiction. Mais tel ne fut pas le Plan Divin, par conséquent, notre Seigneur apparut en présence de Dieu pour l'ÉGLISE, et pas du tout pour le monde (Hébreux 9: 24). Il n'est pas encore apparu pour le monde.

 

Le Père avait donné l’Église à notre Seigneur, aussi entre temps, Il s’occupait de Son Église, des croyants consacrés tout au long de l'Âge de l’Évangile. Le but divin était que cette classe soit recueillie hors du monde, sous certaines conditions, afin que ses membres puissent être associés à notre Seigneur pendant Son Règne millénaire. Ce travail avec l’Eglise ainsi commencé se poursuivra jusqu’à ce que tous les élus aient été appelés, choisis et trouvés fidèles.

 

Le Structure Glorieuse

La sélection de l’Eglise étant accomplie, celle-ci étant maintenant au complet, notre Seigneur se tournera alors vers le Père pour le monde, et le Père accédera à Sa demande — « Demande-moi, et je te donnerai les nations pour héritage, les extrémités de la terre pour possession. » (Psaume 2: 8). Notre Seigneur apparaîtra en présence de Dieu et appliquera le prix de Sa Rançon au profit des péchés du monde entier. En substance, Il dira : « Père, j’affecte maintenant pour l'humanité cette valeur que fut ma mort pour compenser la mort du Père Adam. Je l’applique maintenant à Adam et à tous ses enfants, comme le prix de leur rachat ; et maintenant je fais cette demande pour eux. Je te demande de me les donner selon la promesse que Tu m’as faite de me donner l’humanité. » Le Père les remettra alors à notre Seigneur et les humains seront Sa possession.

 

Christ Comme Médiateur

Christ agira en tant que Médiateur entre Dieu et le monde — la classe des incroyants — au cours de son règne. Un médiateur est une personne qui tente de mettre d’accord deux parties impliquées dans un conflit, un intermédiaire. Le conflit entre Dieu et la classe des incroyants réside dans le fait que Dieu, sachant que l'homme déchu ne peut pas obéir parfaitement à Sa loi, se méfie de la promesse que la classe des incroyants est prête à faire dans l'alliance ; et en raison de son incrédulité, la classe des incroyants, ne croit pas que Dieu gardera la promesse qu’Il scella par une alliance.

 

Comme médiateur, Christ garantira l'homme pour Dieu et Dieu pour l'homme. Christ accomplira cela : (1) en donnant Son mérite à Dieu, ce qui efface toutes les imperfections adamiques de la classe des incroyants. Il promettra que les « bien disposés » de la classe des incroyants obéiront parfaitement et que les récalcitrants parmi eux seront détruits. Par ces deux choses Christ garantira la classe des incroyants pour Dieu. (2) en accordant le Rétablissement à la perfection humaine à tous les « bien disposés » qui obéiront, Christ garantira Dieu pour la classe des incroyants.

 

Le fait que Celui qui a racheté la race d'Adam soit Celui qui lui donnera son épreuve pour la vie éternelle pendant les mille ans de Son Règne est la meilleure garantie que l'humanité aura une épreuve juste, complète et équitable ; une épreuve juste, raisonnable, dans l’amour aux mains d'un Rédempteur affectueux, qui fera tout ce qu’il convient pour les aider à sortir de leurs faiblesses et de leurs imperfections. En outre, notre Seigneur les relèvera à la perfection de la nature humaine, perdue dans son péché en Éden par le père Adam, pour qui Il mourut au Calvaire. À la fin de ces mille ans, le travail de Rançon débuté à la première venue de notre Seigneur, aura été accompli glorieusement et avec succès.

 

Retour à la page

d' Articles Principaux

Contact Us