Bible Truth Examiner

Articles en Français

LA PARABOLE DES BREBIS ET DES BOUCS DE NOTRE  SEIGNEUR

 

Sauf indications contraires, toutes les références bibliques sont tirées de la  LSG.

 

 

UNE PARABOLE est définie comme « une histoire simple servant à illustrer une leçon morale ou spirituelle, telle que celles de Jésus dans les Évangiles. » Ce qui est dit en paraboles n’est jamais leur sens premier. Quand Il parlait en paraboles, Jésus employait le langage figuré, et non littéral. Dans cette parabole, Jésus ne se réfère pas littéralement     aux brebis et aux boucs mais au sens figuré. Beaucoup de chrétiens ont pensé à tort que Jésus a toujours parlé en langage simple et littéral. Au contraire, Matthieu 13: 34 indique que Jésus ne parlait aux foules qu’en paraboles qu'Il expliquait plus tard à Ses   disciples.

 

Pourquoi a-t-Il caché ces vérités aux multitudes ? Et pourquoi le Plan de Dieu est-il    encore caché à l'humanité en général ? Nous répondons : dans l'Âge actuel, les enseignements de notre Seigneur sont utiles spirituellement et vivifiants pour ceux qui     ont la bonne condition de cœur pour les recevoir. Mais pour la majorité — aveuglée par Satan — connaître les desseins divins à l'avance leur aurait sans doute été nuisible ; car, dans leur aveuglement, ils auraient tenté de contrecarrer ces fins, se mettant dans une condition pire de condamnation. Mais grâce à Dieu, dans l’Âge prochain, Satan étant lié,  les conditions seront favorables à une compréhension de la Parole de Dieu   !

 

 

Le Cadre de la Parabole

 

La parabole des brebis et des boucs de notre Seigneur se trouve dans Matthieu 25: 31-46. Beaucoup de chrétiens ont imputé à tort cette parabole à l'Église, alors qu’elle s'applique réellement au monde, aux nations, après que la vraie classe de l'Église aura été exaltée  avec son Seigneur, et après que le Royaume de Christ aura été établi sur la terre. Au    verset 31, notre Seigneur a déclaré : « Lorsque le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, Il s'assiéra sur le trône de sa gloire. » Le mot « anges » est la traduction du mot grec Aggeloi, qui signifie messagers. Il signifie ici la vraie classe de l'Église — comparez avec Jude 14.

 

 

Le Jour du Jugement du Monde

 

Ensuite vient une description de l'œuvre de l'Âge Millénaire (verset 32) : « Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d'avec les autres, comme le  berger sépare les brebis d'avec les boucs. » L’humanité tout entière à l’exception  de l'Église — qui a eu son jour de jugement pendant l'Âge de l’Évangile — sera devant le grand trône blanc de justice, de miséricorde et d'amour de Christ pendant la période de temps durant laquelle elle sera jugée (comparez avec Apocalypse 20: 11-15). « parce    qu'il [Dieu] a fixé un jour [de mille ans], où Il jugera le monde selon la justice, par l'homme [Christ] qu'Il a désigné, ce dont Il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts » (Actes 17: 31).

 

 

Il y a plus de six mille ans, Adam et toute sa race ont été jugés en Éden, et la sentence qui en a résulté fut la mort (Genèse 2: 17). Aucun membre de la race d'Adam n'est digne de    la vie éternelle car tous sont pécheurs. Mais au temps voulu par Lui, Dieu a envoyé son  Fils pour mourir pour le péché d'Adam afin que tous puissent avoir l'occasion d'accepter Christ et de gagner la vie  éternelle.

 

Ce présent Temps de Détresse — qui met fin à l'Âge de l’Évangile et introduira le règne   de Christ sur terre — éclairera l'humanité et la préparera pour son jour du jugement     (Ésaïe 35: 4). Finalement tous les yeux aveugles verront, et toutes les oreilles sourdes entendront, et la connaissance de la gloire du Seigneur remplira toute la terre (Nombres 14: 21). Mais certains résisteront à cette connaissance, refuseront d'accepter Christ et ne seront donc pas jugés, mais après une centaine d'années de résistance, seront détruits   (Ésaïe 65: 20).

 

 

Le Succès Futur du Travail du  Royaume

 

Les individus dans la parabole ont accepté les termes de Christ et sont à l’épreuve pour la vie éternelle. Ceci inclura tous ceux qui sont ensevelis dans la tombe, dont le Maître dit qu’ils sortiront, pas tous en même temps, mais progressivement (Jean 5: 28, 29). Le Royaume du Messie accordera à tous la connaissance de Dieu et de la justice (1 Timothée 2: 4) pour encourager, aider et élever ceux qui sont bien disposés et obéissants. Ils seront alors mis à l’épreuve sur cette connaissance, et châtiés pour être corrigés. Tous ceux-ci se relèveront graduellement des conditions du péché et de la mort — des imperfections de l'esprit et du corps —   et de la conduite immorale, vers l'image parfaite de Dieu sur le   plan humain telle que celle dont bénéficiait le Père Adam au   commencement.

 

L’Âge  Millénaire tout entier sera nécessaire pour que ces conditions bénies se réalisent.   La justice régnera alors comme le péché le fait maintenant (2 Pierre 3: 13). Celui qui péchera souffrira promptement, ainsi toutes les nations chercheront à éviter le péché. Le monde en général sera alors un grand lieu où « Il ne se fera ni tort ni dommage» et où « Aucun habitant ne dira : je suis malade » (Isaïe 11: 9 ; Isaïe 33: 24).  La  malédiction  disparaîtra progressivement, finalement il n'y aura plus de chagrin, plus de pleurs, et la  mort ne sera plus (Apocalypse 21: 4) — la bénédiction de Dieu, apportant la perfection, prévaudra.

 

 

La Base du Jugement

 

Le jugement de l'Âge Millénaire sera individuel. Le caractère de chacun sera pleinement évalué par le Grand Juge, et chaque personne sera désignée comme « bouc » ou comme « brebis » — combien ces symboles sont appropriés, car la principale caractéristique d'une brebis littérale est sa douceur. Les boucs sont plutôt rebelles et insoumis ! Chacune des brebis sera placée à la droite de la faveur de Dieu. Tandis que tous les boucs seront

 

déchus de Sa faveur, même s’ils continuent à recevoir les bénédictions du Royaume et rendent une obéissance apparente à ses lois (v.  33).

 

Le Juge ne fera connaître Sa décision qu'après le « peu de temps » qui suivra immédiatement l'âge millénaire. Il dira aux « brebis » à sa droite : «Venez, vous qui êtes bénis de mon Père [ceux à qui mon Père se plaira à bénir et à accorder la vie éternelle ! ], prenez  possession  du  royaume  qui  vous  a  été  préparé  dès   la   fondation   du   Monde » (verset 34). Ce n'est pas le Royaume médiatorial, qui se terminera à la fin de  l'Âge Millénaire, mais le Royaume donné par Dieu au Père Adam, qu'il a perdu par sa désobéissance et que Christ a racheté par Son propre  sacrifice.

 

Alors les boucs seront condamnés, comme suit : « Retirez-vous de moi, maudits [condamnés], allez dans le feu [destruction] éternel préparé pour le diable et pour ses  anges » (verset 41). Vous avez reçu tous les privilèges, toutes les bénédictions et expériences des mille ans de contact avec la justice, la vérité et l'esprit de Dieu (Joël 2: 28). Votre obéissance n’est qu’extérieure, mais au fond vous êtes en désaccord avec Dieu. Je ne peux pas vous reconnaître comme Mes brebis, et je ne peux pas vous présenter au Père sans faute et irréprochables. Vous devez être détruits dans la Seconde   Mort.

 

Les « brebis » comme les « boucs » sont surpris des bases sur lesquelles le juge fonde son verdict. Il dit aux brebis : « Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif,  et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli ; j'étais nu, et vous m'avez vêtu ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus   vers moi. » (versets 35, 36). À la classe des boucs, il dit : « Car j'ai eu faim, et vous ne m'avez pas donné à manger ; j'ai eu soif, et vous ne m'avez pas donné à boire ; j'étais étranger, et vous ne m'avez pas recueilli ; j'étais nu, et vous ne m'avez pas vêtu ; j'étais malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité. » (versets 42,  43).

 

Les « brebis » comme les « boucs » ont affirmé qu'ils n'avaient aucun souvenir de telles expériences. « Quand t'avons-nous servi ? Quand avons-nous manqué de te servir ? » La réponse fut : « toutes les fois que vous avez fait ces choses ou que vous n’avez pas fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites ou que vous ne les avez pas faites » (versets 37-40, 44,  45).

 

 

Caractéristiques de la Classe des Brebis

 

Nous voyons ici un grand principe qui fonctionnera dans le Royaume millénaire. Notre Seigneur ne se réfère pas à des gens qui seront alors littéralement affamés, assoiffés, nus, malades ou en prison. Que veut-Il dire? Avec  l'établissement  du  Royaume  Millénaire, tous ceux qui posséderont l'esprit d'Amour seront heureux de fournir de la nourriture spirituelle et de l'eau aux affamés et assoiffés spirituels, afin de les aider à couvrir leur nudité avec le mérite de Christ, afin d’aider les malades du péché à revenir en harmonie avec Dieu, et de prier pour le réveil de ceux dans la prison de la   mort.

 

Tous  ceux qui prendront plaisir à ce travail se révéleront comme étant des « brebis »,  tandis que ceux qui ne se soucieront pas de leur vœu de consécration et  qui  se  contenteront égoïstement de jouir des bénédictions du Millénium, se révéleront comme étant des « boucs ».

 

Retour à la page

d' Articles Principaux

Contact Us